/ Presse / Orchestre d’Auvergne

Orchestre d’Auvergne

Les spectateurs étaient enthousiastes, hier soir, à l’Opéra de Clermont, après le dernier concert de la saison de Musique de chambre de l’Orchestre d’Auvergne…

Ce concert construit comme un dialogue entre le piano et les cordes était romantique et équilibré. Avec le Trio pour piano, violon et violoncelle n° 1 en Ré mineur Opus 49 de Félix Mendelssohn, Harumi Ventalon au violon et Jean-Marie Trotereau au violoncelle ont débuté par un premier mouvement romantique et conclu par un hymne, après avoir développé des parties plus rythmées. En deuxième partie, Maud Lovett el Khoury et Aurélie Chenille aux violons, Isabelle Hernaïz à l’alto et Takashi Kondo au violoncelle ont donné la réplique à Guillaume Vincent sur un Quintette pour piano et cordes en Fa mineur de César Franck. Un morceau à la structure cyclique. Pierre Corneille, fait dire à Rodrigue, dans Le Cid : « Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Guillaume Vincent, 24 ans, l’a encore prouvé hier soir.

La Montagne, 19 mai 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.